side-area-logo

Le Canada et le pouvoir tutsi du Rwanda

Présentation
Soutenus par les puissances occidentales, ils envahissent le Rwanda pour y semer la mort et la dévastation. Le 6 avril 1994, ils assassinent deux chefs d’état africains déclenchant ainsi un génocide au Rwanda ; ils massacrent la famille du chanteur Corneille et tuent froidement des prêtres canadiens et espagnols, avant de mettre toute l’Afrique des grands lacs à feu et à sang.

Malgré le chapelet de crimes impressionnant, ces seigneurs de l guerre qui dirigent le pouvoir mono-ethnique du Rwanda jouissent d’un préjugé favorable auprès des décideurs politiques et des médias canadiens. En Avril 2010, ils reçoivent même la visite du Gouverneur général du Canada. Mieux. Paul Kagame, leur chef et actuel président du Rwanda, n’est pratiquement jamais critiqué par la classe politique canadienne, et son comportement n’a jamais fait l’objet d’aucun débat aux Communes au Sénat. Pourquoi ?

C’est à cette question que tente de répondre Patrick MBEKO dans cet essai choc d’une implacable précision documentaire. L’auteur démontre avec force et arguments la terrible duplicité qui existe entre le pouvoir tutsi du Rwanda et les politiques canadiens pour le triomphe d’une « démocratie du marché » basée sur l’exploitation abusive et brutale, par le Rwanda et les multinationales canadiennes, des immenses richesses minières du Congo.