side-area-logo

Africa Unite ! (Une histoire du panafricanisme)

Présentation
Extrait du livre

[Au moment de la disparition tragique de Lumumba,] si les nationalistes africains se déchaînent, à jute titre, contre l’impérialisme des puissances occidentales et l’impuissance coupable de l’ONU, certains d’entre eux ont conscience que la crise congolaise illustre l’échec d’un « panafricanisme » purement incantatoire. Fanon, comme Nkrumah après lui reconnaissent que les pays africains n’auraient jamais dû laisser l’ONU intervenir au Congo, ni envoyer leurs troupes sous couvert de l’ONU, mais créer leur propre force d’intervention [...]

Mais, pour que les Etats nouveaux défendent les véritables intérêts des Africains, il faut que l’Afrique fasse un choix."Il faudra qu’elle dise si elle avance ou si elle recule, insiste Fanon. Il faudra qu’elle comprenne qu’il ne lui est plus possible d’avancer par régions, que, comme un grand corps qui refuse toute mutilation,il lui faudra avancer en totalité, qu’il n’y aura pas une Afrique qui se bat contre le colonialisme, et une autre qui tente de s’arranger avec le colonialisme. Il faudra que l’Afrique, c'est-à-dire les africains, comprenne qu’il n’y a jamais de grandeur à atermoyer et qu’il n’y a jamais de déshonneur à dire ce que l’on est et ce que l’on veut, et en qu’en réalité, l’habilité du colonisé ne peut être en dernier ressort que son courage, la conception lucide de ses objectifs et de ses alliances, la ténacité qu’il apporte à sa libération."

Dr. Amzat Boukari, extrait de son livre «Africa Unite ! une histoire du panafricanisme »(pages 183-184), Editions La Decouverte.